Triste souvenir

June 10, 2017 By: Jack Category: Uncategorized

1-D 621 2-D 621-001 3-D 621-002 4-D 621-003 5-D 621-004 6-D 621-005 7-D 621-006 8-D 621-007

Souvenir d’une journée bien triste..

Le 6 juin 1971 vers 4 h du matin, alors qu’il navigue au sein d’une formation navale3 “souple” au large de Carthagène (Espagne)1, le Surcouf est abordé par le pétrolier soviétique General Busharov4,5. Pénétrant profondément dans la chaufferie avant, entre l’arrière du bloc passerelle et la cheminée avant du bâtiment français, le navire soviétique le sectionne pratiquement en deux. Le groupe naval se porte à son secours et procède à l’évacuation de l’effectif non indispensable de l’équipage, une quinzaine de marins étant maintenus dans la partie arrière – la plus stable. L’escorteur d’escadre Tartu

tente, au bout de 4 heures, un remorquage (par l’arrière) ; mais la partie avant (d’environ 50 mètres de long), qui ne tenait plus que par le bordé bâbord de la coque, s’en désolidarise et coule. La partie arrière peut être remorquée, d’abord jusqu’à Carthagène, avant de finalement rejoindre Toulon le 2 juillet 1971.

Le bilan de l’accident s’établit à neuf disparus (les mécaniciens de la chaufferie avant) et un blessé grave (le boulanger du bord)1, qui décédera de ses brûlures au Centre de traitement des grands brûlés de l’Hôpital Édouard-Herriot de Lyon.

Communiqué par notre ami Jean-Paul ROSTY

 

Comments are closed.